L’eau reste bien sûr la seule boisson indispensable à la vie. Il faut donc la consommer en priorité pour s’hydrater. Mais il peut être agréable de varier les plaisirs. Présentation de quelques options sans impact sur la santé.

Au rayon des boissons chaudes
Les accrocs au café cherchent souvent des alternatives pour réduire la caféine. Les ersatz de café sont ainsi de plus en plus présents dans les magasins biologiques notamment.
Le plus connu : la chicorée est issue d’une racine de plante de la famille des endives qui est torréfiée. Souvent mélangée à du café, la chicorée seule est aussi intéressante car elle ne contient pas de caféine. Elle est très douce et aromatique. L’idéal pour remplacer le petit café après le déjeuner ou le dîner.
Autres possibilités : le sarrasin et l’orge maltée qui sont souvent proposés seuls ou parfois en mélange avec de la chicorée, du seigle ou encore des glands. Le lupin, les pois chiches, le soja et le froment peuvent aussi être torréfiés pour proposer des succédanés de café. Pour choisir en fonction de vos goûts, l’idéal est de tester, n’hésitez pas à demander des échantillons ou à acheter une petite quantité en vrac avant d’investir dans un grand pot.
Un nuage de lait végétal rendra ces boissons chaudes plus gourmande. Mais elles deviendront aussi plus caloriques…

Le rooibos est également une alternative intéressante sans caféine. Originaire d’Afrique du Sud, ce petit buisson fournit des feuilles qui sont concassées et fermentées à l’air libre. Il est riche en anti-oxydants, mais aussi en acide ascorbique… la fameuse vitamine C. Il est disponible nature ou aromatisé, à la vanille, à l’orange, à la cannelle…

Enfin, toutes les tisanes peuvent être consommées sans crainte d’insomnie. Certaines se prêtent bien à une consommation froide, notamment les infusions de menthe, de verveine, de mélisse ou de cannelle.

Au rayon des boissons froides
Pensez aussi aux eaux aromatisées. Elles assurent une hydratation maximale, tout en ayant une note aromatique très agréable. Voici quelques suggestions à décliner à l’infini suivant vos préférences :

  • à base de fleurs : sureau, rose, lilas ;
  • à base de fruits : rondelles de citron, d’orange, morceaux de pêche, d’abricot ;
  • à base d’épices : cannelle, gingembre ;
  • à base de plantes : menthe, mélisse, verveine, hibiscus ;
  • à base de légumes : plus original, testez quelques tranches de concombre qui diffuseront un arome particulièrement rafraichissant !

Bien sûr des mélanges sont possibles : romarin/abricot ; sureau/citron ; gingembre/hibiscus ; orange/badiane ; pomme/cannelle ; concombre/menthe…


Quelle température privilégier ?
Chaud ou froid, cela dépend de vos préférences. Attention à ne pas boire systématiquement glacé, notamment après un repas. Le corps devra, en effet, fournir une grande énergie pour remonter la température du contenu de l’estomac et assurer la digestion. L’idéal est de boire tiède, à la température corporelle, comme cela se pratique en Chine ou en Inde. Lors des fortes chaleurs, le très frais est agréable sur le moment, mais va déstabiliser l’organisme, le fatiguer et donner un coup de chaud.


Julie Martin, naturopathe

Cela pourrait vous intéresser.

Lire aussi.

Aides-soignants : invisibles et pourtant indispensables

03/11/22

Aides-soignants : invisibles et pourtant indispensables

Le métier de Brancardier

28/10/22

Le métier de Brancardier

Vers la médecine de précision en psychiatrie

27/10/22

Vers la médecine de précision en psychiatrie

Internat de médecine : bientôt des stages en HAD ?

25/10/22

Internat de médecine : bientôt des stages en HAD ?