Le stress agit directement sur l’oxydation de nos cellules. Il peut aussi perturber notre microbiote intestinal. Focus sur les aliments qui aident à lutter contre ces effets nocifs.

Stimulez vos anti-oxydants
L’oxydation est une réaction normale de l’organisme pour détruire et éliminer les cellules usagées. Cependant, si elle est naturelle, elle peut également être accélérée par le stress – qu’il soit environnemental ou psychologique (pollution, tabac, traumatismes, ultra-violets, vieillissement, infections ou déficits immunitaires, inflammations, mauvaise hygiène de vie…).

Comment freiner ce phénomène ? Grâce aux super pouvoirs des anti-oxydants. Ceux-ci sont des enzymes produits directement par l’organisme ou boostés par une alimentation riche en sélénium, zinc, cuivre et manganèse. Sans oublier tous les bienfaits du magnésium, des vitamines C ou E, mais aussi de certains polyphénols.
Comment y parvenir ? Rien de plus simple. Un coup d’œil au tableau ci-dessous vous montrera que manger des fruits et des légumes colorés, crus et cuits, des protéines de bonne qualité, des oléagineux et des céréales complètes vous permet de couvrir simplement l’ensemble de vos besoins.
À noter également, qu’il est recommandé de faire une cure de magnésium en cas de fatigue ou de période stressante. Il est, en effet, le premier à être sollicité durant ces périodes.
À l’inverse, pensez à réduire tous les aliments qui peuvent empêcher de bien dormir, tels que les alcaloïdes (thé, café…). Mais aussi le sucre en excès, le tabac ou l’alcool, néfastes pour le système nerveux et la bonne assimilation des vitamines.

Faites attention à votre microbiote
En lien direct avec notre système digestif, le stress peut bloquer ou accélérer notre transit et surtout avoir un impact sur notre microbiote. Un stress violent peut ainsi créer une dysbiose, c’est-à-dire un déséquilibre de notre flore intestinale. Dans ce cas, les probiotiques sont conseillés : la choucroute crue et les légumes lacto-fermentés non pasteurisés (au rayon frais), mais aussi le kéfir ou le kombucha.

Autre effet du stress : l’acidification. De façon générale, les minéraux permettent de tamponner les acides et de les éliminer plus facilement. Ainsi, avoir une bonne réserve de minéraux circulants évite de se déminéraliser en piochant dans les réserves que sont nos os, ongles et cheveux. Là encore, ce sont les fruits et légumes, les herbes aromatiques, les algues et les graines germées qui vont assurer un apport massif de minéraux.

Julie Martin


Où trouver le maximum d’anti-oxydants ?

• Cuivre
Céréales complètes, fruits secs, algues, poissons, foie, crustacés, champignons et produits à base de soja.

• Magnésium 
Fruits secs (abricot et banane), oléagineux (amande, noix, tournesol, sésame, cajou), légumineuses et céréales complètes, cacao et sucre non raffiné.

• Manganèse
Fruits rouges (myrtilles), oléagineux, céréales complètes, champignons, légumes racines et feuilles.

• Polyphénols 
Raisins, tomates, fruits rouges, thé vert.

• Sélénium 
Produits animaux en général (viandes, poisson, œufs), graines germées, céréales complètes, levure de bière, graines de sésame, ail, oignon et échalote.

• Vitamine C
Cerise acérola, goyave, cassis (et fruits rouges), persil, thym frais, piment, raifort, chou frisé, kiwi, poivron rouge, brocoli, herbes aromatiques.

• Vitamine E 
Huile de germe de blé, huile et graines de tournesol, huile de foie de morue, noisette, colza.

• Zinc 
Huîtres, crustacés, jaune d’œuf, céréales complètes, légumineuses, légumes frais, levure de bière, oléagineux.
 

Cela pourrait vous intéresser.

Lire aussi.

Des masques recyclés en tapis de sol

30/12

Des masques recyclés en tapis de sol

Découvrez le MNH MAG 218 paru fin décembre

30/12

Découvrez le MNH MAG 218 paru fin décembre