Le portail national d'information pour les personnes âgées et leurs proches a mis à jour, en début d'année, sa fiche pratique sur la grille Aggir (Autonomie gérontologique et groupe iso-ressources)*. Comment fonctionne cet outil de référence pour évaluer le niveau de perte d’autonomie ?

La grille Aggir détermine l’éligibilité d’une personne âgée à l'Apa, l’Allocation personnalisée d’autonomie. Elle évalue son degré de perte d'autonomie et le niveau d'aides nécessaires pour accomplir les actes de la vie quotidienne.
Ces degrés sont classés en 6 groupes iso-ressources (Gir). Cette grille unique est renseignée par l’équipe médico-sociale du département, par les évaluateurs des caisses de retraite dans ces deux cas pour une demande d'Apa à domicile) ou par le médecin coordonnateur en Ehpad.

17 critères d’appréciation
Pour remplir cette grille, 10 variables dites « discriminantes » sont étudiées, correspondant à 10 domaines d'activités corporelles et mentales : la cohérence (la communication verbale, le comportement), l'orientation (dans l’espace et également la faculté de discerner les moments de la journée), la toilette, l'habillage, l’alimentation (se servir et manger), l'hygiène et l’élimination des déchets corporels, l’autonomie à se lever, à se coucher, à s'asseoir, la mobilité (à l'intérieur et à l'extérieur), la communication avec l’extérieur (pouvoir téléphoner, alerter…).
À ces critères s'ajoutent 7 variables « illustratives » : la gestion (budget, biens…), la cuisine, le ménage, les transports, les achats, le suivi du traitement médicamenteux et les activités du temps libre.

« Évaluer le degré de perte d'autonomie d'une personne âgée pour adapter le niveau d'aides nécessaires. »

6 degrés d’autonomie
Ces observations permettent d’attribuer un classement Gir, de 1 à 6. Les deux premiers correspondent aux niveaux les plus importants de la perte d'autonomie : personnes confinées au lit ou au fauteuil, dont les fonctions mentales sont gravement altérées, personnes non mobiles, mais dont les fonctions mentales ne sont pas totalement altérées ; personnes dont les fonctions mentales sont altérées, mais capables de se déplacer. Seuls les 4 premiers Gir ouvrent un droit à l'Apa. Les degrés Gir 5 et 6 indiquent la nécessité d’une aide ponctuelle, aide-ménagère par exemple, qui peut être prise en charge par les caisses de retraite.

Suzanne Nemo

Comment le GIR est-il déterminé ?

Cela pourrait vous intéresser.

Lire aussi.

Conservez votre protection santé

11/10

Conservez votre protection santé

08/10

Égalité hommes-femmes dans les hôpitaux