Lombalgies, tendinites, jambes lourdes... Telles sont les principales douleurs que Paul Maury constate chez ses patients soignants. L'ostéopathie peut les soulager.

 

Comment fonctionne l’ostéopathie ?

Paul Maury : Cette thérapie consiste, par différentes manipulations et sans forcément « faire craquer », à redonner du mouvement aux tissus, à soulager les douleurs d’origines articulaire, musculaire ou ligamentaire, à libérer des blocages ou des tensions dans le corps. Cela fonctionne dès lors que la cause du problème est mécanique, ce qui est le cas dans beaucoup de pathologies. Plus qu’on ne le pense, même : mal de dos, troubles musculosquelettiques, troubles digestifs, mais aussi certaines douleurs post-opératoires persistantes, otites, migraines, difficultés à dormir… Depuis 2007, la pratique est bien encadrée : tous les ostéopathes doivent pouvoir justifier d’un diplôme agréé par l’État.

Ils n’interviennent pas s’ils suspectent une pathologie ne relevant pas de leurs compétences ou une contre-indication. Il n’y a donc pas de risque à consulter.

Les soignants présentent-ils des pathologies spécifiques ?

P. M. : À force de travailler penchés au-dessus de patients alités, beaucoup souffrent du dos. Lorsqu’ils aident des malades à se relever ou à se retourner, c’est encore pire. Autre motif fréquent de consultation : les jambes lourdes et les impatiences, dues au piétinement. On peut aussi citer les tendinites, liées à la réalisation de gestes répétés. Avec la crise sanitaire, les tensions liées au stress et à la surcharge de travail se sont par ailleurs accumulées chez les hospitaliers. Les ostéopathes ne peuvent pas agir sur cette fatigue, mais ils peuvent en soulager les symptômes, c’est déjà ça.

Des conseils de prévention ?

P. M. : Faire de l’exercice physique régulier. Les sportifs ont moins mal au dos que les autres. Il suffit par exemple de courir 20 minutes deux à trois fois par semaine pour protéger ses lombaires. Les soignants devraient aussi s’échauffer avant de travailler, en mobilisant et étirant leurs muscles et articulations.

 

Émilie Tran Phong

maury
Paul Maury

Diplômé en ostéopathie (spécialisé en sport) et secouriste actif bénévole. Il prend en charge des sportifs de haut niveau et autres professions comme les mécaniciens, les conducteurs de métro... et de nombreux soignants de l'AP-HP et d'Ehpad.

Cela pourrait vous intéresser.

Lire aussi.

Le plaisir au bout des doigts

31/05

Le plaisir au bout des doigts

 Les Maisons des Femmes, pour un nouveau départ

31/05

Les Maisons des Femmes, pour un nouveau départ