Plus d’un Français sur deux voit son sommeil perturbé par le stress et 23 % se sentent stressés tous les jours ou presque. Une mauvaise digestion ou un relationnel altéré sont d’autres signes. Une alimentation saine peut nous aider à lutter contre ce mal du siècle.

Le stress est devenu l’ennemi numéro 1. Pourtant, il nous sauve la vie depuis des millénaires. En effet, c’est le moyen pour notre corps de s’adapter aux changements qui sur­viennent dans notre environnement, qu’ils soient de nature physique ou psychologique. À l’origine, le stress survenait dans les situa­tions de danger extrême : un prédateur, un effondrement de terrain… Il s’agissait de mobiliser toutes ses réserves au profit des muscles pour pouvoir fuir ou lutter. Toutes les fonctions inutiles (digestion, réflexion…) étaient alors suspendues pour donner la prio­rité à l’effort physique. Cette origine du stress reste profondément ancrée, ce qui explique, par exemple, que nous soyons incapables de bien digérer en situation de fortes émotions. Dans notre arsenal contre ce stress, on connaît déjà les pauses, la respiration, l’activité physique.

Une alimentation saine peut aussi nous aider. Une des principales conséquences du stress étant l’oxydation des cellules. Tous les aliments qui nous aident à lutter contre le vieillissement oxy­datif sont à privilégier : vitamines, minéraux et anti-oxydants. Fruits et légumes frais assureront le plein de ces différents composés. Très forte­ment sollicité, le magnésium sera aussi recherché dans notre alimentation. À bannir : les aliments excitants comme le thé, le café, mais aussi les sucres, l’alcool ou certaines plantes stimulantes. Enfin, le stress déséquilibre notre microbiote. Il faudra l’entretenir avec une alimentation riche en prébiotiques, donc principalement des fibres, et en probiotiques pour renouveler sa flore. Plus de détails dans la rubrique web !

À retenir

1 - Manger en conscience, au calme, assis, en mastiquant bien !
2 - Dans l’assiette : du cru, des légumes verts et des aromates, de bonnes protéines et des bons gras (oméga 3). Pour les en-cas : des fruits frais, des oléagineux.
3 - Limiter les excitants : thé/café/ chocolat/sucre/tabac/alcool ainsi que les produits industriels riches en additifs et conservateurs.


Julie Martin

Cela pourrait vous intéresser.

Lire aussi.

Découvrez le MNH MAG 219 paru fin mars

01/04

Découvrez le MNH MAG 219 paru fin mars

Soins aux enfants : comment apaiser l’ambiance ?

01/04

Soins aux enfants : comment apaiser l’ambiance ?