Les traitements subis par les personnes atteintes d’un cancer du sein peuvent avoir des conséquences particulièrement difficiles à vivre : perte de cheveux, ablation du sein, etc. À l’occasion de l’opération Octobre Rose, la MNH rappelle le rôle de son action sociale pour aider celles et ceux qui doivent traverser cette épreuve.

S’il peut être guéri dans 90 % des cas, le cancer du sein est de loin le plus fréquent chez les femmes, devant ceux colorectaux ou du poumon. En France, 1 femme sur 8 court ainsi le risque de développer cette maladie au cours de sa vie1. Et donc de voir sa vie très lourdement bouleversée par des traitements anticancéreux chirurgicaux, par chimiothérapie ou radiothérapie, qui impactent lourdement leur vie (perte de cheveux, mastectomie, brûlures sur la peau, etc.).

Aider les malades à se reconstruire après un cancer
Prothèses mammaires ou capillaires, tatouages pour redessiner le téton et l’aréole mammaire, lingerie adaptée, crèmes, pansements et compléments alimentaires pour mieux supporter les effets des traitements : les solutions proposées pour accompagner les malades atteints d'un cancer du sein sont nombreuses. Certaines sont remboursées par l’Assurance maladie et par les contrats complémentaires Santé de la MNH. Cependant, une partie plus ou moins conséquente du prix d’achat reste la plupart du temps à la charge des patients. C’est pourquoi l’action sociale de la MNH intervient notamment quand l’adhérente doit encore régler une somme importante pour sa santé.

Des aides concrètes et adaptées aux situations
Depuis janvier 2021, les adhérentes qui ont sollicité l’action sociale de la MNH pour faire face aux dépenses de santé liées au traitement de leur cancer du sein ont reçu, en moyenne, une aide de 280 euros. À savoir : ces soutiens financiers sont accordés en fonction des ressources du foyer et du reste à charge, selon un barème révisé chaque année.
Les adhérentes peuvent également obtenir une aide en cas d’arrêt de travail avec perte de revenus, ou s'ils ont besoin d'une aide à domicile durant leur convalescence. Pour solliciter l'action sociale de la MNH, elles doivent alors remplir le dossier personnalisé de demande d’aide sociale disponible au 3031 ou sur leur espace adhérent.

1 Source : Ligue contre le cancer.

Quelques exemples en chiffres
L’aide sociale MNH a accordé* une aide de 150 euros à une adhérente qui avait dû engager une dépense réelle de 598 euros pour une prothèse capillaire. Elle avait perçu par ailleurs un remboursement de 250 euros de l’Assurance maladie et de 120 euros de sa complémentaire MNH.
L’aide sociale intervient également si la « prestation pour prothèse » n’est pas incluse dans la garantie souscrite. La MNH a ainsi versé 380 euros à une adhérente qui se trouvait face à une dépense de 699 euros, et qui avait reçu 250 euros de l’Assurance maladie.

*Aide accordée suite à une étude personnalisée de demande d'aide sociale

Cela pourrait vous intéresser.

Lire aussi.

PSYCHOMOTRICIENNE : LA QUÊTE DE L’ÉQUILIBRE

04/10

Psychomotricienne : la quête de l'équilibre

Dominique Stoppa-Lyonnet sur l'oncogénétique

22/09

ITV de Dominique Stoppa-Lyonnet sur l'oncogénétique